Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

A la rencontre des actrices de demain

Leurs visages vous sont peut-être familiers. Certains sont déjà célèbres, d'autres le seront dans les années à venir. Elles sont talentueuses, engagées et transmettent avec enthousiasme leur passion pour leur art. Régulièrement, un vent nouveau souffle sur le milieu du cinéma, et amène avec lui ses nouvelles tornades, muses et autres égéries. Découvrez ces actrices de demain dans leurs premiers pas ou dans ceux, plus redoutés, de la confirmation. 

- Emily Browning, déjà remarquée à Hollywood dans Sucker Punch, incarne une beauté endormie dans Sleeping Beauty de Julia Leigh. Un choix audacieux pour une actrice qu'on n'attendait pas forcément dans un film aussi singulier.

- Agathe Bonitzer, qui est sans conteste l'une des révélations du nouveau cinéma français. Elle prête toute sa sensualité et son mystère à ses personnages dans Le mariage à trois de Jacques Doillon et La belle personne de Christophe Honoré. Dans Une bouteille à la mer de Thierry Binisti, elle trouve l'un de ses plus beaux rôles.

- Carey Mulligan, l'un des nouveaux visages du cinéma indépendant anglo-saxon. La parfaite "girl next door", inoubliable de Drive et Shame.

- Mia Wasikowska. Déjà aperçue chez Tim Burton ou Gus Van Sant, la jeune actrice australienne d'origine polonaise n'en est qu'au début d'une carrière exceptionnelle qui a débuté sur les chapeaux de roue. Retrouvez-la dans Albert Nobbs de Rodrigo Garcia.

- Déborah François. Depuis L'enfant des frères Dardenne, elle ne cesse de grandir. Retrouvez-la dans La tourneuse de pages et Les tribulations d'une caissière.

- Noomi Rapace, la charismatique actrice suédoise, qui porte la trilogie Millénium.

- Michelle Williams, la force tranquille du cinéma indépendant américain, que l'on retrouve sous la direction de Kelly Reichardt dans Wendy and Lucy et La dernière piste.

- En 2004, le public découvre l'étonnante Emily Blunt dans My Summer of Love. En l'espace de 8 ans, elle s'est forgée une filmographie éclectique.

- La sensuelle et secrète Léa Seydoux, digne héritière d'Anna Karina et des héroïnes de la nouvelle vague, brille de mille feux dans La belle personne de Christophe Honoré.

- Anaïs Demoustier, une des grandes promesses du cinéma français. Légère, sensible, elle n'hésite pas à investir de sa personne, la preuve avec son rôle d'étudiante prostituée dans Elles. On la retrouve également aux côtés de Jean-Pierre Darroussin dans Les neiges du Kilimanjaro et Les grandes personnes.

- Emilie Dequenne. Avec A perdre la raison, elle a définitivement prouvé qu'il fallait compter sur elle. Ses plus grands rôles, après le film de Lafosse et Rosetta, sont peut-être encore à venir. Elle occupe également la tête d'affiche de La fille du RER d'André Téchiné et de La Meute de Frank Richard.

- La nouvelle génération latino :

Magaly Solier, l’extraordinaire actrice de "Fausta" et "Altiplano".

La colombienne Martina García, vue dans Perdre est une question de méthode.

Maricielo Effio de Dioses.

Monica Del Carmen dans Année Bissextile de Michael Rowe.

- Kate Dickie, l'actrice britannique vue dans Red Road d'Andrea Arnold et Somers town de Shane Meadows.

- La danoise Ida Dwinger, que l'on retrouve chez Susanne Bier ou Christopher Boe.