Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Critique : "Ce Magnifique Gâteau !" d'Emma De Swaef et Marc James Roels

Au Temps Béni des Colonies

Magnifique gateau

« Un film militant et non politique », c’est ainsi que les réalisateurs de Ce Magnifique Gâteau définissent leur projet, un pamphlet mordant et lugubre. Avec leurs vignettes désenchantées et empreintes d’humour noir, ils examinent à la loupe la colonisation de l’Afrique et ses conséquences en termes de déracinement culturel, de pillage des ressources et de génocides « ordinaires ». Entre ironie et tristesse, le moyen-métrage fait le portrait de la folie des puissants et des explorateurs, personnages grotesques et alcooliques, et du désespoir grandissant des tribus africaines, éternelles victimes impuissantes de la cupidité et du racisme.

Brillamment réalisé en stop-motion, avec des figurines aux visages en feutre et d’étonnants décors en coton et tissu, parcouru de belles séquences oniriques, magnifié par un formidable environnement sonore (sans oublier des partitions de Debussy, Ravel, Liszt ou Saint-Saëns), Ce Magnifique Gâteau est le constat amer et pourtant étrangement poétique d’une période noire où les sautes d’humeur d’occidentaux tyranniques dictaient la survie ou la mort des locaux. C’est le portrait d’un pays vandalisé, pillé et ridiculisé par l’arrogance, où des palais majestueux (entouré de haies de crânes humains) sont édifiés sur les cadavres des pauvres pygmées qui ont aidé à les construire. Un magnifique gâteau difficile à avaler !

(...)

▷ Lire toute la critique sur le site de Cinergie

► Voir le film sur UniversCiné