Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Critique : "Continuer" de Joachim Lafosse

Les Chevaliers de l'intime

Pour son huitième long-métrage et après l'oppressant L'Economie du couple (2016), le prolifique Joachim Lafosse prend le large et ouvre son cinéma aux grands espaces pour ce road-movie intime et porté par deux comédiens au diapason : Virginie Efira et Kacey Mottet Klein.

Continuer

Sans préambule ni introduction, Continuer semble prendre le récit en cours de route. Dans un paysage lunaire de pierres, une jeune homme à cheval appelle sa mère par son prénom. Sam et Sibylle, héros de cette traversée, littérale, du désert, se cherchent et vont essayer de se trouver. Les premiers plans, sans un mot, marquent déjà les difficultés à l’œuvre dans cette relation mère-fils. Le passé et les raisons de ce voyage sous haute tension seront révélés tout le long de ce périple sur une tentative de réconciliation. Mû par une rage incontrôlable et souvent violente, Samuel est un adolescent en proie à la colère, contre sa mère, contre le monde, que les paysages rocailleux et immobiles n'arrivent ni à contenir, ni à apaiser. Voulu par Sybille, ce voyage équestre à travers les montagnes du Kirghizistan, s’avérera semé d'embûches et de rencontres qui viendront panser et peut-être guérir un lien filial ténu et particulièrement fragile.

Adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier, Continuer est une lutte incessante entre ces deux personnages, empêcher la chute de son fils de l'échelle de la vie pour Sybille, régler ses comptes et percer les secrets de cette mère trop longtemps absente pour Samuel. Comment rattraper un passé déjà lointain et qui a beaucoup gâché, tout en posant les premiers pas d'un avenir différent et pourquoi pas meilleur ?

(...)

▷ Lire la suite sur le site de Cinergie

► Voir le film sur UniversCiné