Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Journée de la femme

Ce samedi 8 mars 2014, c'est la Journée Internationale de la Femme. L'occasion rêvée de faire un focus sur les femmes qui font le cinéma, entre réalisatrices & héroïnes réelles ou fictionnelles...

Cinéastes femmes :

Réalisatrices

 

Marion Hansel : Avec une dizaine de films (dont "Between the Devil and the deep blue sea" récompensé à Cannes et "Dust" à Venise) à son actif et plus de 30 ans de carrière, la réalisatrice belge ne s'essoufle pas et nous livre encores des perles, en témoigne sa récente "Tendresse", disponible sur UniversCiné dès ce 10 mars...

Claire Denis : Actrice, réalisatrice, scénariste... Claire Denis mène une carrière de plus de 40 ans mais sa filmographie ne cesse d'étonner par ses films toujours plus denses et intenses, toujours dans l'émotion et jamais dans la mièvrerie.

Agnès Varda : L'icône féminine de la nouvelle vague derrière la caméra, figure incontournable du cinéma au féminin, Varda s'illustre aussi bien en court qu'en long, en fiction aussi bien qu'en documentaire, avec "Sans toit ni loi" en point d'orgue, Lion d'Or à Venise en 1985.

Fabienne Godet : Sensibilité et histoire personnelle marque le parcours de cette réalisatrice française qui n'hésite pas à se livrer à travers ses fictions ("Sauf le respect que je vous dois" né d'un traumatisme professionel). 

Deepa Mehta : La scénariste, réalisatrice et productrice indienne, entre autre auteure de la trilogie des éléments (Fire, Earth & Water), s'est particulièrement distringuée dans son cinéma engagé pour les droits de la femme dans son pays d'origine. Une incontournable facette un peu méconnue du cinéma bollywoodien.

 

Portraits de femmes :

Fiction

"We need to talk about Kevin", Lynne Ramsay : On parle de Kevin mais pas assez d'Eva, mère brisée incarnée à la perfection par la discrète et diaphane Tilda Swinton. Un film tout en subtilité sur les difficultés et les douleurs de l'incompréhension d'être mère, un des derniers grand tabou de notre société.

"Haut des coeurs !", Solveig Anspach : Une femme enceinte apprend qu'elle a le cancer. Karin Viard, récompensée par le César de la meilleure actrice, incarne cette femme forte, puissante et positive, qui garde la tête droite et les idées claires dans les moments les plus sombres d'une vie.

"La Vie d'Adèle, Chapitre 1 & 2", Abdellatif Kechiche : Adèle et Emma soufflent le chaud et le froid, toutes en différences et en similitudes, et semblent incarner toutes les facettes des femmes de l'adolescence à l'âge adulte, en attendant les chapitres 3 & 4... 

"Persepolis", Marjane Satrapi : L'autobiographie romancée et animée de Marjane Satrapi, sensible, passionnée, intelligente, engagée, portrait parfait de la femme moderne au delà des conventions, convictions, frontières et religions.

"Blue Jasmine", Woody Allen : Parmi toutes les femmes illustrées par notre Woody préféré, Jasmine est probablement la plus complexe et paradoxalement entière des héroïnes du new-yorkais... Sans parler de l'incarnation parfaite de Cate Blanchett plus vraie que nature, Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle bouleversant.

 

Féminisme & paroles de femmes :

Doc

"Women are heroes", JR : L'artiste photographe JR parcourt le monde en faisant arrêt au Brésil, Kenya, Inde & Cambodge afin d'interroger les femmes, visages qui rendent enfin humaine l'indifférence créée par les médias autour des problèmes mondiaux.

"Elles m'ont dit", Richard Olivier : Ces confessions de femmes recueillies en toute confidentialité (malgré la caméra) par Richard Olivier, qui répond d'ailleurs également aux questions de ses interviewées constituent une belle mosaïque des différences et points communs entre les femmes et leur conception de la vie en toute sincérité.

"Femme de la rue", Sofie Peeters : Le pavé dans la mare de l'année 2012. Accusé de bien des torts, reconnaissons à sa jeune réalisatrice le mérite d'avoir su appuyer là où ça fait mal et avoir su nommer le fléau de nos grandes villes : le harcèlement de rue, plaie quotidienne et traumatisme pour bien des femmes...

"Deux soeurs", Jasna Krajinovic : Les filles ne rêvent pas que de rose, paillettes et princesses. Deux soeurs, Violeta et Vyollca, deviennent démineuses au Kosovo et risquent tous les jours leur vie pour traquer les reliques laissées par l'OTAN après les bombardements en 1999... Un regard sensible et juste sur deux soeurs au coeur d'une problématique universelle.

"La domination masculine", Patric Jean : Un pamphlet qui illustre parfaitement ce qu'est la véritable lutte féministe après les années 2000 : que la stigmatisation entre les sexes cesse et que les femmes soient enfin traitées à l'égal des hommes, malgré les évidentes avancées et les apparentes égalités.