Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Les Magritte 2014 - Compte-rendu

La quatrième édition des Magritte du cinéma belge présidée par Emilie Dequenne et présentée par Fabrizio Rongione ont vu une pluie de 20 récompenses s'abattre sur la capitale bruxelloise samedi dernier.

L'équivalent belge des Césars a vu triompher Ernest et Célestine comme grand gagnant de la cérémonie. Pas moins de trois prix (meilleur film, meilleur réalisation et meilleur son) sont remis à ce film d'animation réalisé par Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner. L'aventure débuta en 1981 lorsque Gabrielle Vincent créa - sur papier - les personnages de l'ours Ernest et de Célestine la souris. Plus de vingt ans plus tard et après quatre ans de travail acharné - avec notamment la collaboration du scénariste Daniel Pennac et des sociétés de production Les Armateurs, La Parti, Mélusine Productions - le bijou visuel ET auditif se voit récompensé, à juste titre.

Exæquo sur la deuxième marche du podium avec deux prix chacun, Tango Libre de Frédéric Fonteyne (nommé dix fois) et La Vie d'Adèle (disponible le 26/02/2014) d'Abdellatif Kechiche raflent aussi la mise. Tango Libre décroche le Graal pour son scénario et son décor tandis que La Vie d'Adèle repart avec le Magritte du meilleur film étranger en coproduction et Catherine Salée pour le titre de meilleure actrice dans un second rôle.

Pour le reste de la compétition, c'est une égalité parfaite dans la répartition des récompenses. En point d'orgue de la soirée, un Magritte de meilleur acteur de l'année décerné à Benoit Poelvoorde pour Une Place sur la Terre de Fabienne Godet, bientôt disponible sur UniversCiné.

Une autre surprise fut la consécration de sa consoeur Pauline Etienne – Magritte de la meilleure actrice - pour son rôle dans La Religieuse de Guillaume Nicloux.

Notons également la performance dAchille Ridolfi dans Au nom du fils lui permettant de repartir avec le Magritte du meilleur espoir masculin.

Kid de Fien Troch

Kid, de la réalisatrice Fien Troch, fait honneur au cinéma flamand en remportant le Magritte du meilleur film flamand en coproduction. L'histoire émouvante de Billy et son frère a la recherche d'une mère qui n'est plus là.

Pour finir le survol de cette soirée cinématographique, n’oublions pas l’acte d’admiration et d’estime de la part des organisateurs qui récompensent le travail dantesque d’un homme passionné : Emir Kusturica avec le Magritte d’honneur pour l'ensemble de sa carrière.

 

PALMARES 2014 :

 

  • Meilleur film

Ernest et Célestine de Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner 

  • Meilleure réalisation

Stéphane Aubier et Vincent Patar pour Ernest et Célestine 

  • Meilleur film flamand en coproduction

Kid de Fien Troch, coproduit par Versus Production 

  • Meilleur scénario original ou adaptation

Philippe Blasband et Anne Paulicevich pour Tango libre 

  • Meilleure actrice

Pauline Étienne dans La Religieuse 

  • Meilleur acteur

Benoît Poelvoorde dans Une place sur la terre 

  • Meilleure actrice dans un second rôle

Catherine Salée dans La Vie d'Adèle 

  • Meilleur acteur dans un second rôle

Laurent Capelluto dans Le temps de l'aventure 

  • Meilleur espoir féminin

Pauline Burlet dans Le Passé 

  • Meilleur espoir masculin

Achille Ridolfi dans Au nom du fils 

  • Magritte du premier film

Une chanson pour ma mère de Joël Franka 

  • Meilleure image

Hichame Alaouie pour Les chevaux de Dieu  

  • Meilleur son

Emmanuel de Boissieu, Frédéric Demolder, Franco Piscopo et Luc Thomas pour Ernest et Célestine 

  • Meilleurs décors

Véronique Sacrez pour Tango libre 

  • Meilleurs costumes

Catherine Marchand pour Vijay and I 

  • Meilleure musique originale

Ozark Henry pour Le monde nous appartient 

  • Meilleur montage

Marie-Hélène Dozo pour Kinshasa Kids 

  • Meilleur court métrage

Welkom de Pablo Munoz Gomez (produit par Mediadiffusion)

  • Meilleur documentaire 

La nuit qu'on suppose de Benjamin d'Aoust (produit par Hélicotronc) 

  • Magritte d'honneur

Emir Kusturica