Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Marceau Verhaeghe (Cinergie) - Une roborative épidémie de fièvre acheteuse : "Petites misères" de Philippe Boon et Laurent Brandenbourger

Pour Victor Hugo, l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn. Tintin et Milou voyaient des petits anges et des diablotins se percher sur leurs épaules. Edgar Poe enfermait dans sa cave un chat noir borgne. Pour Jean (Albert Dupontel), la personnification de sa culpabilité, c'est un tigre à lunettes. Chacun son truc. L'embêtant, c'est que celui-ci, qui avait presque disparu de son existence, y fait ces derniers temps un retour en force.

Pourtant, il a une gentille petite vie, Jean, une situation, une adorable épouse, Nicole (Marie Trintignant), qui lui tient sa jolie maison pendant qu'il part travailler dans son chic costume, avec sa belle voiture. Or, quand on est huissier de justice, qu'on remplit son office en faisant cracher au bassinet les débiteurs indélicats avec la conscience de remplir un rôle indispensable dans une société moderne, il n'est pas très indiqué de faire des crises intempestives de meaculpisme. C'est que, depuis quelque temps, pas mal de choses se sont mises à tourner de travers dans l'univers de Jean. À commencer par son épouse, qui s'éloigne de lui chaque jour davantage. Elle s'étiole à la maison, voyant son rêve d'ouvrir une boutique d'antiquités sans cesse reporté, et sachant que Jean ne peut lui donner d'enfant, jusqu'au jour où elle rencontre Georges (Serge Larivière). Preneur (à crédit) de tout ce qui passe, surendetté chronique, accro au télé-achat, Georges est justement un fidèle " client " de son mari.

Il va entraîner Nicole dans une frénésie compulsive d'achats, histoire de compenser son vide affectif, et, de compagnon de course, Georges devient vite le complice, puis l'amant de Nicole. Et puis, il y a Eddy (Bouli Lanners), le flic qui reçoit mission d'accompagner Jean dans ses saisies. Un sauveteur, celui-là. Toujours prêt à aider les autres, prenant en charge leurs problèmes et accordant plus d'importance aux gens qu'aux choses. Bref, pas vraiment le complément idéal de l'huissier encaisseur.

Retrouvez cet article sur le site de www.cinergie.be