Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Top des locations 2018

Tradition oblige, la nouvelle année est toujours la période idéale pour faire le point sur les 12 derniers mois écoulés. Après "Captain Fantastic" en 2017, quel film a été le plus loué cette année ? Quels ont-été les films les plus plébiscités ? Découvrez maintenant VOTRE classement 2018 !

Mon ket

#1 : "Mon Ket" de François Damiens. Premier long métrage de l'acteur, tourné en caméra cachée qui renoue ainsi avec ses premiers amours, François Damiens endosse un rôle de baraki (dans lequel il excelle) qui s'évade de prison pour retrouver son fils. Libre et bluffant.

 

2 3

#2 : "Patser" d'Adil el Arbi & Bilall Fallah, un polar pop et foisonnant sur quatre amis d'enfance, fans de Scarface, dont le destin va être bouleversé par leur rivalité avec baron de la drogue d'Amsterdam...

#3 : "Ni juge ni soumise" de Jean Libon & Yves Hinant. Déjà croisée il y a quelques années dans Strip Tease, les deux cinéastes retrouvent la juge d'instruction Anne Gruwez pour la suivre dans son quotidien, entre enquêtes criminelles, auditions et visites de scènes de crime. Un documentaire qui illustre à quel point la réalité dépasse la fiction !

 

4 5 6

#4 : "Le sens de la fête" d'Olivier Nakache & Éric Toledano, comédie chorale douce-amère, inoubliable galerie de bras cassés menée par l'inénarrable Bacri en tête de file.

#5 : "The Square" de Ruben Östlund, une comédie féroce doublée d'une réflexion sur l’individualisme, parvenant à créer un malaise tant du côté des personnages que de celui des spectateurs. La Palme d'Or 2017 !

#6 : "Le Fidèle" de Michaël R. Roskam, ou le retour du duo Roskam & Schoenaerts, cette fois accompagnés par Adèle Exharchopoulos dans un polar frénétique et romantique.

 

7 8 9 10

#7 : "120 battements par minute" de Robin Campillo, l'étourdissant drame de Robin Campillo sur les débuts d'Act Up-Paris, véritable phénomène cannois à qui la presse a décerné la "Palme d'Or du cœur" en 2017.

#8 : "Happy End" de Michael Haneke, qui s'essaye à la comédie, évidemment cynique, grinçante et sociale. Un petit jeu de massacre dans une famille bourgeoise.

#9 : "Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu. Après "Du vent dans mes mollets", Carine Tardieu continue de transcender des thèmes lourds avec humour et fraîcheur.

#10 : "The Party" de Sally Potter, une comédie à l’humour très british sous la forme d’un huis-clos en noir et blanc dont la mise en scène très dynamique protège le spectateur de tout ennui. 

 

suite

Mais vous avez également plébiscité : "Black" d'Adil el Arbi & Bilall Fallah, "Au Revoir Là-Haut" d'Albert Dupontel, "Place Publique" d'Agnès Jaoui, "Everybody Knows" d'Asghar Farhadi, "The Killing of a Sacred Deer" de Yorgos Lanthimos, "Vele Hemels" de Jan Matthys (uniquement disponible en NL), "Un beau soleil intérieur" de Claire Denis, "Faute d'amour" d'Andreï Zviaguintsev, "Marina" de Stijn Coninx & "Thelma" de Joachim Trier.